Actualité

Emploi
29 Septembre 2015

Le Gaec diu Petit Prieuré a recruté avec l'ANEFA - Saint-George-de-Bohon (50)

Situé dans les marais du Cotentin et du Bessin, le GAEC du Petit Prieuré a recruté son premier salarié sous le statut d'apprenti. D'une surface de 155 ha, 85 vaches laitières, le GAEC n'a jamais eu de salarié. Depuis l'agrandissement et une surcharge de travail, le besoin s'est fait ressentir de trouver une solution. L'ADASEA les a accompagné dans leur projet de recrutement.

Un recrutement réussi

Début juillet un associé du Gaec avait rendez-vous avec l'ADASEA pour un premier entretien où lui ont été présentées les solutions possibles à l'emploi : salariat, apprentissage. L'entreprise a opté pour le recrutement d'un apprenti. Lors de l'entretien suivant, il a été défini le contenu du poste : missions confiées, tâches à réaliser, formation, expérience pour la rédaction de l'annonce. Les conditions de réussite d'un recrutement sont pour Monsieur Lepetit : l’attractivité du poste, donner envie de travailler sur l'entreprise et le relationnel au quotidien.

6 sources de diffusion de l'annonce

Cedric Apprenti.jpg

L'annonce a été diffusée à partir du 15 août sur 6 sources différentes de recrutement : presse agricole, sites Internet grand public et spécialisé en agriculture dont l'ANEFA www.anefa-emploi.org et un réseau social. L'entreprise a reçu de la part de l'ANEFA 3 candidatures pour le poste en apprentissage. Ne rêvons pas, selon le secteur d'activité, le poste proposé, la localisation géographique, les possibilités de repas ou de logement, il n'y as pas pléthores de candidatures. Il en va de même pour les postes de salarié même si les candidatures sont plus nombreuses. Il s'agit un demandeur d'emploi ou un(e) apprenti(e) de mettre en avant ses talents, ses compétences et sa motivation.

Evaluer pour conforter son choix

Cédric a retenu plus particulièrement l'attention de Monsieur Lepetit "Il n'était pas du milieu agricole, mais les personnes non issues du milieu agricole sont parfois plus motivées. D'ailleurs, nous recevons sur l'exploitation des jeunes du village et j'ai moi-même été stagiaire " indique Monsieur Lepetit. Alors, l'embauche de Cédric, qui avant déjà un BEPA et un BAC PRO agroéquipement s'est fait naturellement. Au passage, l'entreprise avait formalisé avec l'ADASEA une évaluation des candidats sur différents aspects : rigueur dans le travail, prise en compte des autres, Cédric s'est reconnu dans les résultats du test par rapport à ces aptitudes à l'issue de la restitution, ce qui correspondait aux attentes de Monsieur Lepetit.

Moins routinier que le travail en usine

GAEC Petit Prieuré.jpg

Il a de la famille en agriculture et s'il a choisi d'y travailler, pour Cédric : "travailler en agriculture, c'est moins routinier qu'en usine". Il voulait faire un CS (Certificat de Spécialisation) agroéquipement à la MFR Iréo de Condé-Sur-Vire pour se perfectionner.  " Je n'arrivais pas à trouver une entreprise malgré plusieurs contacts. J'ai pris connaissance de l'ANEFA par l'intermédiaire du journal l'Agriculteur Normand. J'ai apprécié l'accompagnement de l'ANEFA pour la recherche d'une entreprise, la simplicité du fonctionnement, l'accessibilité pour le passage du test en ligne, le processus de recrutement défini et la responsabilité tripartite" complete t-il. Par la suite, il pense devenir salarié, qui sait, peut être au GAEC du Petit Prieuré, Dans le cas contraire, il reprendra contact avec l'ANEFA.

Partager sur

Partager par mail

Imprimer